Plus de 150 personnes se sont déplacées pour l’inauguration du 1er restaurant zéro déchet au Sénégal

Au mois d’août 2019, après avoir démarré depuis plus d’un an ses activités de sensibilisation, de formation et d’accompagnement sur la question de la réduction des déchets, l’association Zéro Déchet Sénégal a connu une étape décisive dans le développement de ses activités.

En partenariat avec le gérant du Copacabana, le restaurant emblématique de la plage du Virage a été transformé en restaurant « zéro déchet », marquant ainsi la réalisation du premier projet pilote d’envergure  de l’association : bravo au pôle projet pilote pour ce bel exemple qui marque le franchissement d’une étape symbolique dans la lutte contre les déchets au Sénégal.

Il y a des expériences qui marquent la vie d’une association. Le 31 août 2019, Babacar Thiaw inaugurait la transition « zéro déchet » de son restaurant. Pour réaliser ce projet, il a été accompagné par l‘association Zéro Déchet Sénégal et la branche de Makesense Future of waste, qui a pris en charge la gestion du projet de sa conception jusqu’à sa réalisation, ainsi que par Babacar Sane, stagiaire recruté spécialement par le restaurant pour appuyer au quotidien la transition au sein des locaux. Cette collaboration marque la réalisation du 1er projet pilote d’envergure de l’association.

150 personnes fêtent l’inauguration

Pour l’occasion, quelques 150 personnes ont participé à cette inauguration, représentant toute la société civile sénégalaise : associations environnementales, entreprises sociales actives dans la réduction des déchets, médias, amis et aussi simples curieux venus découvrir qu’offrir un service et une restauration de qualité pouvait aussi se faire en réduisant sa production de déchet au strict minimum.

Les acteurs du projet Copacabana Zéro Déchet: Marion, Claire, Babacar Thiaw et Babacar Sane

Il faut dire que pour l’occasion, Claire et Marion, têtes pensantes du projet, avaient vu les choses en grand. Le restaurant fut transformé l’espace d’un après-midi en véritable parcours de découverte de l’aventure zéro déchet pour un restaurant. Des pancartes thématiques expliquant les alternatives existantes pour chaque déchet et celles choisies pour le Copacabana ont été affichées sur les murs du restaurant. Agrémentées de chiffres et d’explications pédagogiques sur le danger de ces déchets.

Une fresque géante retraçant les différentes étapes de réalisation du projet était suspendue au-dessus du bar. Pendant 3h, les visiteurs ont pu discuter et échanger lors d’un cocktail convivial autour du projet, avant que Babacar, Claire et Marion ne prennent la parole pour présenter le cheminement du projet.

Pour finir, un débat sur les problématiques environnementales au Sénégal a eu lieu entre 4 associations engagées dans le secteur. Un débat qui invitait les personnes présentes à mettre en œuvre dans leur quotidien toutes ces petites choses qui participent à construire un monde plus en harmonie avec l’environnement dans lequel nous vivons.

A voir la curiosité des nombreux enfants présents cet après-midi là, le nez collé aux affiches colorées et bombardant leurs parents de questions sur les déchets, on peut dire que l’objectif du projet était déjà grandement rempli!

Mais pour que ce projet puisse voir le jour, il aura fallu un travail d’une année entière de la part du gérant du restaurant Copacabana, de ses employés et des volontaires de l’association zéro déchet. Suivant la méthode développée par la communauté Future of Waste, de l’association Makesense il a fallu tout au long du projet adapter les solutions proposées pour réussir dans le contexte particulier du Sénégal.

Tout d’abord, il aura fallu analyser le système local de collecte et de recyclage des déchets. Puis réaliser un diagnostique précis des déchets transitant par le Copacabana. On ne vous révèlera pas ici combien de poubelles ont été retournées et combien de croix marquées sur les cahiers afin de comprendre quels déchets étaient produits en quelle quantité au Copacabana :).

Pas un jeu d’enfant, mais presque!

Ce qui est sûr c’est que tous les employés se sont prêtés au jeu. Formés et sensibilisés par des membres de l’association, tous ont montré une volonté de changer les choses qui n’ont fait qu’encourager les volontaires à redoubler d’efforts. Est venue ensuite la longue et fastidieuse étape d’identification des alternatives et fournisseurs existants au Sénégal.

Puis enfin, ces différentes solutions ont été mises en œuvre progressivement. Aujourd’hui, le Copacabana propose des bouteilles en verre et de l’eau en bidons consignés, des serviettes lavables, du café à partir de grains moulus, des pailles en inox, des jus de fruits pressés,  des poubelles de tri et plein d’autres solutions que nous vous invitons à découvrir !

Désormais forte de cette première expérience, l’association zéro déchet Sénégal s’est lancée dans un travail de capitalisation qui devrait permettre à tous les restaurants qui souhaitent suivre l’exemple du Copacabana de se lancer. Car si le pilote a été un long et parfois tortueux cheminement, la connaissance accumulée devrait permettre de reproduire beaucoup plus facilement l’expérience ailleurs. Devenir « zéro déchet » serait alors accessible à tous, permettant de respecter l’environnement tout en réalisant des économies à long terme. Pas un jeu d’enfant, mais presque!